Préparer son bateau pour l’hivernage

01/12/2020

L’hiver est synonyme de longue inactivité. Pour sauvegarder votre capital et éviter tout désagrément lors du réarmement, quelques mesures préventives s’imposent.

En milieu marin, ne pas utiliser son matériel revient à le dégrader ! Débarquer, rincer, aérer, graisser sont les mots clés de l’hivernage.

Consultez les manuels « utilisateur »

Ils sont délivrés par le vendeur lors de l’achat de votre bateau. Suivez les recommandations du fabricant tant pour le bateau que pour sa motorisation.

N’hésitez pas à recourir à un professionnel

Certaines tâches d’entretien mécanique sont longues et délicates.

Listez les travaux à effectuer

Pensez à remédier aux dysfonctionnements apparus lors de la saison estivale. Planifiez l’entretien préventif.

8 points pour hiverner sans risque...

  • 1-a. Si votre bateau reste à flot

    • Fermez toutes les vannes de coque,
    • Observez l’étanchéité du presse étoupes suivant le type de garnitures, resserrez et rechargez une tresse si besoin,
    • Véri­fiez le fonctionnement des pompes de cale et des interrupteurs automatiques. Nettoyez leurs crépines,
    • Contrôlez la charge des batteries, graissez les cosses, complétez le niveau d’électrolyte si nécessaire et assurez-vous que le chargeur fonctionne,
    • En l’absence de pompe de cale automatique, déconnectez les batteries,
    • Doublez les amarres, protégez les surfaces de ragage avec du tuyau en caoutchouc,
    • Ecartez le bateau du quai et éloignez les barres de flèche de celles des bateaux voisins,
    • Dimensionnez le nombre de défenses
    • Reprenez régulièrement le mouillage et l’amarrage,
    • Aérez votre bateau le plus souvent possible,
    • Inspectez les fonds pour déceler les entrées d’eau éventuelles,
    • Si vous ne pouvez assurer ces rondes, adressez-vous à un ami ou à un professionnel, ou optez pour l’hivernage à sec.
  • Toutes ces mesures préventives ne peuvent remplacer des rondes régulières, notamment en cas de prévisions météo défavorables.

  • 1-b. Si votre bateau est remisé à terre

    • Lavez la coque et les appendices à l’eau douce,
    • Nettoyez crépines et passe-coques,
    • Ouvrez les vannes de coque,
    • Débarquez les batteries pour une mise en charge à intervalles réguliers,
    • Réservez une place sous hangar chez un professionnel ; à défaut isolez votre bateau sous une bâche thermo rétractable, complètement étanche en ménageant des ouïes d’aération.

  • 2-a. Si le moteur est «in-board»

    • Vidangez l’huile à chaud, changez le ­filtre à huile et complétez le niveau d’huile neuve,
    • Dégraissez le moteur et rincez-le,
    • Changez les anodes,
    • Remplissez le circuit de refroidissement du moteur avec de l’antigel aspiré dans un seau,
    • Lubrifiez les surfaces externes du moteur.

  • 2-b. Si le moteur est « hors-bord »

    • Dans la mesure du possible, pour limiter le risque de vol, remisez votre moteur chez vous ou équipez-le d’un système antivol,
    • Rincez le moteur à l’eau douce à l’aide du dispositif adéquat fourni par le constructeur,
    • Débranchez l’alimentation en carburant jusqu’à l’arrêt du moteur, puis vidangez les carburateurs sur un deux temps,
    • Démontez et vidangez l’embase,
    • Contrôlez l’état du rouet de la pompe à eau et nettoyez le corps de pompe,
    • Huilez la tige de l’inverseur et l’arbre moteur,
    • Remontez l’embase avec des boulons graissés et refaites le plein d’huile,
    • Testez le fonctionnement du thermostat,
    • Vaporisez de l’huile dans les cylindres,
    • Graissez l’arbre d’hélice et la tringlerie,
    • Dégraissez le moteur et rincez-le,
    • Lubri­fiez les surfaces externes du moteur,

    Profitez de l’hivernage pour mettre à jour votre matériel de sécurité : radeau, fusées, pharmacie, extincteur, feux à main, etc.

  • 3. Les aménagements intérieurs

    • Débarquez l’ensemble du matériel (y compris le matériel électronique portable) qui sera véri­fié, rincé, nettoyé et stocké au sec,
    • Laissez les portes et les coffres ouverts, les planchers soulevés, les coussins disposés sur le champ,
    • Tirez les rideaux.

  • 4. Les fonds de cale

    • Nettoyez les fonds de cale,
    • Véri­fiez que les dalots ne sont pas obturés,
    • Nettoyez la baille à mouillage et rincez la chaîne d’ancre.

  • 5. Le gréement

    • Rentrez les drisses dans le mât à l’aide d’un messager,
    • Rincez les drisses et stockez-les dans un sac prévu à cet effet,
    • Démontez les palans et le petit accastillage de pont,
    • Hydrofugez les connexions électriques de la mâture et du pont.

  • 6. Le carburant

    • Faites le plein des réservoirs pour éviter la condensation.

  • 7. Le système d’eau douce

    • Purgez le réservoir et le chauffe-eau,
    • Remplissez les caisses à eau douce et le chauffe-eau en ajoutant de l’antigel non toxique et des produits anti-bactéries,
    • Faites circuler de l’antigel non toxique dans toutes les canalisations.

  • 8. Les toilettes

    • Vidangez le réservoir septique,
    • Passez les toilettes à l’eau douce avec un produit de nettoyage compatible,
    • Achevez le rinçage avec de l’eau douce et de l’antigel (si compatible).

Lutte contre le vol : les balises de tracking avec fonction « Géo-fencing » vous préviennent de toute anomalie sur votre bateau ; de nombreux capteurs (anti-intrusion, niveau d’eau, incendie etc.) peuvent y être interfacés. N’hésitez pas à vous équiper dès maintenant, découvrez nos partenaires.

Obtenir mon Tarif d'assurance Plaisance