Quels avantages de passer une voiture en carte grise de collection ?

02/03/2022

Carte grise normale ou carte grise de collection, tels sont les deux titres de circulation disponibles pour un véhicule de plus de trente ans. Voici des éléments de réponse quant à celui qu’il faut privilégier aujourd’hui.

Le Certificat d’immatriculation de Collection ou CIC a été créé par la Fédération Française des Véhicules d’Epoque en 1984. Ce sésame est donné par l’ANTS mais la FFVE dispose de la délégation du ministère des Transports pour délivrer une attestation de datation et de caractéristiques préalable à l’obtention du CIC. Pour faire simple, la Carte grise de collection permet de n’avoir à passer le contrôle technique que tous les cinq ans, contre deux ans pour les véhicules dotés d’une carte grise « normale ». Les véhicules disposant d’une carte grise de collection sont également les seuls à pouvoir circuler avec des plaques noires au format SIV (AA-123-AA).

Et depuis les grandes avancées de la FFVE, les véhicules en carte grise de collection vont pouvoir accéder au cœur des villes dans la très grande majorité des ZFE (zones à faibles émissions).

La contrepartie la plus contraignante est qu’un véhicule en carte grise de collection n’est pas utilisable à des fins professionnelles.

Patrick Rollet, ancien président de la FIVA de 2013 à 2019, est responsable des Affaires Internationales à la FFVE nous éclaire : « Ce n’était pas gagné d’avance de pouvoir accéder aux ZFE car il y a un certain nombre d’autophobes un peu partout en France. Mais il est à peu près acquis dorénavant que toutes les métropoles de plus de 150 000 habitants feront un effort pour prendre conscience de l’importance patrimoniale des véhicules anciens et permettront à ces véhicules de pouvoir rouler sans entraves. La victoire n’est pas absolument totale parce que cette directive ne s’adresse qu’aux véhicules de collection. » CQFD.

La voiture ancienne est considérée comme un objet patrimonial et culturel mais dans le même temps n’est plus un véhicule de « tous les jours ». C’est évidemment un point essentiel à prendre en compte et qui aura des incidences sur le choix que l’on souhaite faire en optant pour la carte grise de collection ou la « normale ».Notons au passage que passer son véhicule en carte grise de collection n’est pas définitif et que l’on peut tout à fait revenir à la carte grise normale par la suite.

Si par le passé les possesseurs de carte grise de collection devaient remplir un carnet à souches pour utiliser leurs véhicules, ce procédé a aujourd’hui été totalement abandonné. Les freins pour rouler en carte grise de collection sont donc uniquement autour de la non-possibilité d’utiliser le véhicule à titre professionnel. Il existe toutefois des exceptions notamment pour les professionnels dont le véhicule est le sujet de leur travail « Les Deux chevaux sous un parapluie » à Paris par exemple ou certains food-trucks peuvent disposer d’exemptions.

Texte et photo : Igor Biétry

Obtenir mon Tarif d'assurance Collection