La FFVE, une fédération qui bouge

16/11/2022

Jean-Louis Blanc, Président d’une fédération qui bouge ! Les véhicules de collection ont le vent en poupe mais il faut parfois défendre bec et ongle leurs intérêts. La Fédération Française des Véhicules d’Époque est là pour ça et ne ménage pas sa peine. Jean-Louis Blanc, le Président nous présente ses avancées.

L'histoire de la Fédération Française des Véhicules d'Époque

Le 11 janvier 1967, Bernard de Lassée, membre du Bureau de l’Automobile Club de l’Ouest réunit à Paris des responsables de clubs et de musées, avec pour objectif de jeter les bases d’une Fédération. La création de la FNCAAF (Fédération Nationale des Clubs d’Automobiles Anciennes en France) est décidée. À l’invitation du Club des Amateurs d’Automobiles Anciennes fondé à Lyon en 1956, l’assemblée constitutive se tient dans le Rhône le 16 décembre 1967 et c’est là que naît officiellement la Fédération Française des Automobiles d’Époque (FFAE). Elle adoptera en 1987, sa dénomination et son sigle actuels de Fédération Française des Véhicules d’Époque, la FFVE, entérinant l’élargissement de son champ d’action aux motos, utilitaires, engins militaires et agricoles motorisés.

Depuis, il s’en est passé des choses puisque la FFVE rassemble aujourd’hui 1745 adhérents dont 1300 clubs, 400 professionnels du secteur et 45 musées. Jean-Louis Blanc, son Président depuis le 9 février 2019 fait le point : « Un souffle d’optimisme se fait sentir en ces temps tourmentés. Les manifestations réapparaissent après deux ans de léthargie. Les grands salons : Époqu’auto, Reims, Retromobile et Avignon ont été de vrais succès cette année. Il en est de même pour toute l’activité des véhicules anciens par le biais des manifestations dédiées apportant la démonstration de l’extraordinaire vitalité de notre passion. On constate également que les ventes aux enchères ont retrouvé une bonne dynamique et que les restaurateurs de véhicules affichent complet. »

Les ZFEm et la FFVE, débats entre écologie et patrimoine

La FFVE est depuis la création des ZFEm (Zones à Faibles Emissions) sur le pied de guerre. Le but étant de ne pas se retrouver comparés à des utilisateurs de voitures d’occasions mais bien des objets de patrimoine. « La FFVE a mené un long travail de concertation avec l’État et les Métropoles concernées afin d’assurer la libre circulation des véhicules de collection dans les zones à faibles émissions. Ces démarches ont reçu une suite favorable dans toutes les métropoles ayant à ce jour mis en application une ZFEm : Paris, Grand Paris, Rouen, Strasbourg, Reims, Toulouse et Nice. Les autres métropoles ayant lancé une consultation sur leur projet de ZFEm prévoient également cette dérogation pour les véhicules de collection. »

Au niveau gouvernemental, début décembre 2021, le Premier Ministre d’alors, Jean Castex, a adressé à la FFVE une lettre confirmant la protection et le soutien de l’État au « patrimoine industriel, économique, social et culturel inestimable que constituent les véhicules de collection » et a donné les instructions en ce sens. Ces propos confirmant la position clairement exprimée en août 2021 par Mme Pompili alors Ministre de la Transition Écologique, lors du débat sur la loi « Climat et Résilience ». En substance, celle-ci avait déclaré : « …Nous sommes tous d’accord sur ces bancs, je crois, pour reconnaître que les véhicules de collection font partie de notre patrimoine, qu’ils contribuent de façon positive à notre vie quotidienne… » ajoutant, « … Je le répète à tous les amoureux des voitures de collection : vous n’aurez pas de problèmes avec les ZFEm. Il faut simplement caler techniquement les choses. »

Il faut noter que le ministre délégué chargé des transports de l’époque, M. Jean-Baptiste Djebbari a écrit une lettre à toutes les agglomérations concernées (elles seront 50 d’ici 2025) pour leur demander de prévoir une dérogation locale pour les véhicules disposant d’un certificat d’immatriculation de collection. « C’est la première fois qu’un gouvernement se penche ainsi sur les questions qui nous préoccupent et il doit en être remercié. » Jean-Louis Blanc n’oublie pas cependant de rappeler que ces dérogations doivent être considérées de manière citoyenne. « Notre droit à circuler, ne saurait nous dispenser d’agir de manière intelligente lors des épisodes de pics de pollution qui constituent des cas de force majeure liés à la santé publique. Dans de telles circonstances, lorsque la situation environnementale se dégrade, nous devons faire preuve d’exemplarité et de solidarité. » C’est notamment ce qui s’est produit récemment avec l’annulation de la Traversée de Paris malgré l’arrêté du 28 mai 2021 dans la ZFEm de Paris.

Les chantiers de la FFVE sont nombreux aussi sur le plan du patrimoine avec la reconnaissance et l’implantation de plaques sur les grands lieux de l’Histoire de l’automobile. La transmission des savoirs est elle aussi un des grands dossiers de la Fédération. Elle a œuvré avec la Commission Paritaire Nationale de la Branche des Services de l’Automobile pour créer 4 Certificats de Qualification Professionnel : le CQP « Mécanicien réparateur de véhicules anciens et historiques », en cours de déploiement au sein d’organismes de formation habilités par l’ANFA ; le CQP « Tôlier véhicules anciens et historiques », ainsi que deux CQP de niveau « expert » dans chacune des deux spécialités.

La FFVE a également conclu un partenariat avec la fondation Motul Corazon, pour renforcer le déploiement du programme « transmission des savoirs ». Ainsi, Motul Corazon accompagnera la FFVE notamment dans le soutien financier apporté aux professionnels accueillants des jeunes apprenants.

Notons enfin que la FFVE s’engage sur plusieurs fronts autour de l’écologie en incitant au bon réglage des véhicules en partenariat avec Bosch Classic Service, ou en faisant planter un arbre pour chaque nouvelle carte grise de collection.


Le saviez-vous ?

La Fédération Française des Véhicules d’Époque (FFVE) est une association française reconnue d’utilité publique qui a pour but d’encourager, de coordonner et de développer en France la conservation, l’utilisation et la collection de tout véhicule ancien, quelle qu’en soit la nature. Pour en savoir plus : https://www.ffve.org/


Par Igor Biétry (texte et photos)

Obtenir mon Tarif d'assurance Collection