Conduire un scooter des mers, en toute sécurité

11/03/2021

Les véhicules nautiques à moteur (VNM)* communément appelés scooters de mers ou moto-marines, ont bouleversé notre paysage nautique en 20 ans. C’est en mer Méditerranée que l’on note la plus forte concentration.

*Engin dont la longueur de coque est inférieure à 4 mètres et équipé d’un moteur à combustion interne qui entraîne une turbine.

La conduite de ces engins est souvent décriée sur les plans d’eau. Toujours plus rapides, ils sont désormais capables de transporter plusieurs passagers. Le pilote se doit donc d’adopter un comportement exemplaire.

Pour une pratique en toute sécurité, rappelons ici les règles d’usage :

  • Consulter les prévisions météorologiques à court terme à la Capitainerie (état de mer et de vent)
  • Prendre connaissance et respecter les réglementations du plan d’eau :
    • Avant de s’engager dans la bande littorale des 300 mètres, vérifier qu’elle n’est pas interdite aux V.N.M.
    • Respecter la vitesse de sécurité dans le port et son chenal pour quitter ou rejoindre le rivage. La vitesse est toujours limitée à 5 nœuds dans la bande des 300 m, et souvent moins dans les chenaux d’accès.
  • N’effectuer qu’une navigation de jour
  • Respecter la distance autorisée d’éloignement d’un abri, à savoir deux milles maximum pour les VNM agréés pour une seule personne et 6 milles maximum pour les autres (la capacité du VNM est celle précisée sur la plaque constructeur)
  • Ne s’approcher des autres unités navigantes qu’à vitesse réduite. Le Règlement International pour Prévenir les Abordages en Mer (RIPAM) s’applique aussi aux véhicules nautiques à moteur
  • Ne pas gêner les autres utilisateurs en préparant son véhicule
  • S’assurer du bon état de la machine avant sa mise à l’eau
  • Inventorier et compléter le matériel de sécurité obligatoire
  • Porter un gilet ou une brassière de sauvetage de couleur vive, équipé d’un moyen de repérage lumineux
  • Conserver la carte de circulation du véhicule, son permis mer et un téléphone portable ou une VHF dans une pochette étanche
  • Enregistrer le N° d’urgence sur votre téléphone mobile : le 196
  • Garder une veste néoprène dans le coffre même en plein été : en cas de blessure, l’hypothermie en mer peut survenir rapidement
  • En cas d’avarie moteur, ne jamais regagner la rive à la nage : rester à bord (même retourné un V.N.M. est conçu pour flotter entre deux eaux pendant 24h)

Aucune obligation d’assurance n’existe aujourd’hui, ni en Dommages ni en RC même si cette dernière est fortement recommandée. Les engins réservés à la compétition ne sont pas homologués.

Obtenir mon Tarif d'assurance Plaisance