Violette Dorange, « la petite sirène »

31/01/2023 Par Igor Biétry

À seulement 19 ans, Violette Dorange fut en 2020 la plus jeune femme à participer à la Solitaire du Figaro. En 2022, elle décroche la 8e place de la Solo Guy Cotten et la 10e place de la Solitaire du Figaro. Depuis, la jeune navigatrice alterne les entraînements et ses études d’ingénieur avec un seul objectif en tête : participer au prochain Vendée Globe, en 2024 ou 2028.

Le 17 avril 2001, Carole et Arnaud Dorange accueillent la petite dernière d’une fratrie de trois enfants, après Rose et Charles, voici Violette. Les deux vétérinaires, installés dans un petit village à quelques kilomètres au bord de l’Atlantique, au sud-est de Rochefort-sur-Mer, soignent veaux, vaches, chats et chiwawa. La passion de la voile a toujours été présente chez Arnaud. Durant ses études, il naviguait régulièrement avec un pote de promo, un certain Jean-Pierre Dick. Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de voile, Jean-Pierre Dick a été élu marin de l’année en 2011, vainqueur de plusieurs Transat Jacques Vabre et compte quatre Vendée Globe au compteur, excusez du peu.

Aussi à l’aise à la barre d’un Optimist que sur un tatami de judo

Alors forcément Arnaud invite ses enfants à découvrir les joies du bateau dès leur plus jeune âge ! Les deux grands, Rose et Charles, font du catamaran et la petite dernière suit le pas. La grande sœur ne continue pas la compétition intensive, en revanche Charles obtient trois titres de champion du monde en catamaran ! Quant à Violette, la drôlesse, comme on dit ici en parlant des enfants, elle est aussi à l’aise à la barre d’un Optimist que sur un tatami de judo. Ses adversaires en kimono se réjouissent lorsqu’elle arrête le judo pour se consacrer pleinement à la voile. Dès 6 ans, elle assiste aux grands départs de Jean-Pierre Dick et participe même au dernier coup de ballet à l’intérieur du cockpit avant le départ de Virbac/Patrec, le superbe IMOCA tout de bleu vêtu. Forcément, ce genre d’expérience a vite fait de lui donner des pistes sur des idées d’avenir…

Comme Violette ne fait rien à moitié, elle se lance dans la compétition à son échelle. Les championnats s’enchaînent et les résultats avec. 4e au championnat d'Europe Optimist en 2015, elle obtient la 4e place (1ère féminine) au championnat du monde de 420 des U17 en 2016, elle poursuit avec deux titres de championne de France en 2016 et 2017. Elle intègre le Pôle France à La Rochelle, où tous les meilleurs sont réunis. La progression s’accélère… Elle monte sur le podium à chaque championnat du monde des jeunes, que ce soit à Auckland en 2016, à Sanya en Chine en 2017 ou à Corpus Christie aux USA en 2018.

Plus jeune concurrente d’une course en solitaire à traverser l’Atlantique

portrait de Violette Dorange

Comme si cela ne suffisait pas, en 2016, elle se lance dans un pari insensé : traverser la Manche en Optimist, une petite coque de noix à voile aurique de 2,18m de long. Elle inscrit du coup son nom dans les livres de records comme étant la première fille à réaliser cet exploit entre l’île de Wight et Cherbourg. L’année suivante, elle s’attaque au détroit de Gibraltar avec succès. Violette aime le large et développe un peu plus chaque jour l’envie irrépressible de grands espaces. Pour débuter dans la course au large, la voie royale c’est la Mini 6,50. Cette flotte compte une bande de furieux de très haut niveau qui traversent l’Atlantique pour faire leurs premières armes. Violette la « gamine » bluffera tout le monde en devenant en 2019 la plus jeune concurrente d’une course en solitaire à traverser l’Atlantique.

Engagée en faveur de projets caritatifs

Depuis 2020, la Maritime, comme on dit des habitants de Charente-Maritime, ne cesse de progresser, notamment en passant sur les fameux Figaro Bénéteau 3 qui servent à la solitaire éponyme. Véritable antichambre des grandes courses au large, la Solitaire du Figaro est une course extrêmement âpre, disputée par l’élite en la matière. Elle y fait ses classes et devient la plus jeune femme à participer à cette épreuve.

Hormis l’aspect course, Violette est aussi une jeune femme qui ne s’intéresse pas qu’à son nombril, question là aussi d’éducation, sans doute. Elle s’associe avec la fondation des Apprentis d’Auteuil. Cette fondation agit depuis plus de 150 ans auprès des jeunes et des familles les plus fragiles. Violette appelle son projet « Devenir », qui sera également le nom de son bateau. Elle offre un nouveau concept de sponsor mécène. Une partie du budget part auprès de la fondation et les annonceurs s’engagent. On ne parle pas seulement de sponsoring, mais bien d’un réel engagement.

Cette année, elle se sent complètement dans le « game » mais reste fidèle à elle-même, toute simple et passionnée. Elle dispute ses courses contre des cadors dont Armel Le Cléac’h ou Yann Eliès ! Elle obtient en juillet dernier une formidable 8e place (1ère fille !) en 2022 dans la Solo Guy Cotten.

Viollette Dorange

Cap sur le Vendée Globe !

Violette a des objectifs à long terme et pour les réaliser, elle ne ménage pas sa peine. Rien n’est laissé au hasard pour emmagasiner un maximum d’expériences pour atteindre l’Everest de la course au large : le Vendée Globe. Cette course autour du monde, en solitaire et sans escale, est la plus mythique d’entre toutes.

Cette échéance, elle y travaille avec son entourage depuis ses débuts. Le Graal de la navigation hauturière se déroule tous les quatre ans. Le prochain départ sera donné des Sables d’Olonne en 2024 et Violette compte bien être de la fête. Elle a, pour ce faire, retenu l’attention du célèbre Jean Le Cam, sur le bateau duquel elle espère prendre le départ. Les conseils d’un vieux loup de mer comme Jean Le Cam seront éminemment précieux pour la jeune fille dont le rêve est sur le point de se réaliser. Reste à trouver encore des sponsors qui sauront lui donner les ailes pour devenir la plus jeune concurrente de l’histoire de cette course.

En attendant, enchaînant les entraînements et ses études d’ingénieur, la petite Pontilabienne a fini à la 10e position du classement de la Solitaire du Figaro 2022 (sur 34 skippers à l’arrivée). Très présente sur les réseaux sociaux, elle s’inspire des grandes navigatrices qui sont sur la scène de la course au large dans un sport mixte qui fait rêver des millions de gens. Nous lui souhaitons bon vent.

En savoir plus : www.violettedorange.com

Obtenir mon Tarif d'assurance Plaisance

Visuels : © Bernard Le Bars / Youth World Sailing