Festival européen de la tente de toit :
un évènement nomade pas comme les autres

08/07/2024

Existant depuis 3 ans, le Festival de la Roof Top Tent revient pour une nouvelle édition pleine de promesses du 13 au 15 septembre 2024, en Bretagne. Les passionnés de tente de toit se donneront rendez-vous au camping du Roch Vétür, situé à 20 minutes de Vannes, dans le Morbihan (56). Le directeur et aventurier Jeff Bloyet nous livre une interview empreinte d’humanité sur cet événement festif et solidaire très attendu.



Jeff Bloyet
Jeff Bloyet, fondateur du Festival de la Roof Top Tent.

Les origines et les objectifs du festival

Comment est né ce festival ?

Après avoir rencontré un souci de santé d’ordre neurologique qui a profondément questionné ma vie personnelle, j’ai ressenti un fort désir de voyager. J’ai donc quitté mon appartement et installé une tente sur le toit de ma voiture pour en faire mon mode de vie pendant 2 ans et demi. En septembre 2021, je suis parti faire le tour de l’Europe en tente de toit. J’ai traversé 17 pays, du sud de l’Europe jusqu’aux pays Nordiques. J’ai relayé ce voyage sur les réseaux sociaux où de nombreux adeptes souhaitaient l’existence d’un « rassemblement » entre passionnés. Cette aventure a été le véritable point de départ de la création du festival, avec une première édition en septembre 2022.

L’authenticité, la responsabilité environnementale, l’accessibilité et l’humain sont nos valeurs principales. Le cœur de notre festival, ce sont véritablement nos festivaliers.


Quel était votre objectif à la création de cet événement ?

L’objectif principal était de rassembler, d’échanger et de faire vivre une communauté jusqu’alors dormante. La première édition s’est déroulée dans un camping dans le Centre de la France, à Huriel dans l’Allier. Un lieu stratégique puisqu’il est facilement accessible depuis tout l’Hexagone. On a eu 19 exposants, 4 groupes de musique et environ 80 véhicules, ce qui était déjà prometteur. Cette année, nous attendons une soixantaine d’exposants, presque le double de 2023, 150 véhicules festivaliers et environ 5 000 visiteurs.

Un festivalier de l’édition 2022Un festivalier bien installé lors de l’édition 2022.


L'ambiance et anecdotes du festival

Comment décririez-vous l’expérience des participants lors de ce festival ?

Conviviale avant tout ! Les festivaliers viennent de France, d’Angleterre, de Suisse et de Belgique. Ils sont très heureux de pouvoir se retrouver chaque année et de voir les enfants de chacun grandir. Il y a même des groupes qui se forment sur les réseaux sociaux. Il y a aussi de nombreux échanges d’astuces et de conseils. Les sourires et les émotions à la fin de chaque édition nous touchent beaucoup.


Des anecdotes à partager au sujet des aménagements dont vous avez été témoin ?

J’en ai une plutôt amusante : nous avons eu en 2023 une magnifique Coccinelle, équipée d’une tente de toit, qui a fait sensation. La particularité de ses propriétaires ? Le couple terminait son voyage de noces par notre festival ! Nous sommes aussi souvent étonnés par l’inventivité générale de nos festivaliers en termes d’aménagement de leur véhicule.

La Coccinelle de jeunes mariésLa magnifique Coccinelle d’un couple de jeunes mariés en 2023.


L'organisation et les partenariats

Comment sélectionnez-vous vos exposants et partenaires ?

Certains se manifestent d’eux-mêmes. Il faut toujours qu’il y ait une cohérence entre les exposants et l’ADN du festival, pour conserver une certaine authenticité. La sélection se fait naturellement : 95 % d’entre eux dorment sur leur stand, ce qui traduit beaucoup de convivialité et de proximité avec nos festivaliers. Eux aussi viennent des 4 coins de l’Europe : France, Suisse, Belgique, Pays-Bas et Bulgarie. Bien sûr, on veille également à l’image de nos partenaires et aux valeurs qu’ils partagent. Nous sommes conscients qu’il faut être ouvert à divers univers d’équipements et de véhicules, tout en se fixant des limites : nous souhaitons avant tout nous concentrer sur l’univers de la tente de toit et du camping. Des produits essentiels, accessibles à tous.


Comment sont choisies les destinations des éditions et pourquoi les changer à chaque fois ?

Je prends en compte les retours des festivaliers et de ceux qui désirent l’être. L’idée derrière ce festival était de le rendre nomade, à l’image de nos participants. Nous partons pour un tour de France sur 5 ans pour contenter et rencontrer le maximum d’adeptes de la tente de toit. Toutefois, nous souhaitons garder un festival « à taille humaine » et réduire au maximum notre empreinte carbone. Lors de la nouvelle édition, le samedi 14 septembre 2024, un tirage au sort sera organisé pour définir les 4 prochaines destinations des futurs événements.


L'impact et l'avenir du festival

Avez-vous encouragé des initiatives solidaires pour le festival ?

Oui, car j’y suis particulièrement sensible. De manière générale, l’accessibilité des « Personnes à Mobilité Réduite » (PMR) est prise en compte sur les infrastructures du site et le déroulement de l’organisation. Cette année, les allées dans le village exposants mesureront 5 mètres de large. Dans le questionnaire d’inscription des visiteurs, nous demandons s’ils auront besoin d’un accompagnant sur place. L’entrée pour toutes les personnes en situation de handicap et leur accompagnateur est gratuite.

Nous aurons un conférencier « Infirme Moteur Cérébral » (IMC) et grand adepte des tentes de toit. Nous échangeons aussi avec l’ensemble de nos exposants et réfléchissons conjointement aux meilleures solutions à proposer à ce public. Deux de nos exposants présenteront des solutions pour les personnes en situation de handicap dans l’équipement de loisirs.

J’ai également un projet personnel : « Bivouac pour Tous », qui a pour but de proposer des séjours bivouac adaptés aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap.

Des exposants de tente de toitLe Festival de la Roof Top Tent, du côté des exposants.


Que pouvez-vous dire sur la tente de toit dans l’univers des véhicules et équipements de loisirs ?

La tente de toit peut être considérée comme une bonne « porte d’entrée » dans cet univers avec des premiers prix autour de 1 500 €. Elle s’adresse à des jeunes étudiants ou des jeunes actifs mais aussi des sportifs : adeptes de vélo, de kayak, d’équitation… qui ont besoin d’une solution de couchage. Nous avons également des passionnés de photographie qui recherchent une solution discrète et facile pour leurs déplacements. La tente de toit s’adapte vraiment aux besoins, aux envies et aux moyens financiers de chacun.


Quelles sont les règlementations pour ce genre de dispositif ?

À l’heure actuelle, une voiture avec une tente de toit est considérée comme un véhicule de loisirs uniquement lorsqu’il y a une emprise sur le sol avec l’échelle dépliée. À partir de ce moment-là, la règlementation en vigueur est similaire à celle d’un van.

Il est effectivement très important de connaître les règlementations et de respecter les règles de bonne conduite. Pour cela, il est utile de prendre contact avec la mairie de la ville où l’on souhaite s’installer, pour connaître les éventuelles restrictions en vigueur. On peut aussi demander l’avis aux locaux pour se poser sur un spot en particulier. Évidemment, on ne s’installe pas devant une maison ou en bord de côte !

Certaines applications utiles comme « Home Camper » permettent de voir l’historique règlementaire d’un spot et donnent la possibilité de faire du camping chez l’habitant.

Des modèles de tente de toitDes modèles de tente de toit pour tous les goûts et tous les modèles de véhicules.

Les nouveautés de l’édition 2024

Quelles sont les activités proposées pour l’édition à venir ?

Les activités seront en cohérence avec la région dans laquelle on sera : la Bretagne. Une région dont je suis originaire et qui me tient à cœur. Nous serons précisément dans le Morbihan, à 20 minutes de la plage, sur un lieu magnifique. Pour les enfants, nous pensons à la confection de cerfs-volants et pour les adultes, à des ateliers culinaires, pour apprendre à faire des crêpes traditionnelles. L’idée est de mettre en avant le terroir et les traditions de la région concernée. Les exposants feront des démonstrations de leurs produits et une tombola sera organisée pour tenter de gagner une tente de toit et d’autres surprises.


Qu’est-ce qui différencie cette édition des précédentes ?

Les activités et les infrastructures, dans le but d’avoir un accueil de qualité. La superficie du camping sera aussi plus importante avec le volume de personnes attendu. Autre différence : le changement de statut du festival, qui passe d’Association à Société (Perspectives Valley), pour nous structurer et professionnaliser les postes. Je tiens compte au maximum des avis des visiteurs, des festivaliers mais également aux attentes des exposants. Depuis cette année, nous collaborons aussi avec une agence de communication, qui s’occupe de la refonte de notre site internet, de la campagne de communication ainsi que de la décoration du site du festival.

Aussi, j’aurais à mes côtés Michaël Rontet comme co-organisateur. Il aura la charge de coordonner les différents services et les différentes équipes pendant le festival (restauration, conférenciers, merchandising, technique scène et équipe « accueil » du festival…). J’ai beaucoup de chance de pouvoir compter sur son organisation, son dynamisme et sa positivité ! Je salue aussi toute l’équipe derrière ce festival.

2 festivaliers qui discutentTemps d’échange et de partage entre deux passionnés de tente de toit.


Quels seront les sujets des conférences prévues au programme ?

En règle générale, je sonde notre communauté sur la page du groupe Facebook « Road-trip en tente de toit (Roof Top Tent) » qui compte presque 15 000 utilisateurs de tente de toit, pour savoir si certains d’entre eux aimeraient partager leur expérience. Nous aurons la chance d’avoir à nos côtés 8 conférenciers témoignant sur des thématiques précises : road-trip sur la Panaméricaine, voyager avec un animal ou en famille nombreuse, road-trip en Écosse, voyage caritatif pour la recherche contre la sclérose en plaques etc. Et je n’oublie pas Luigi, infirme moteur cérébral (IMC), qui va raconter ce que la tente de toit lui apporte au quotidien et surtout, nous partager une belle leçon de vie.

À l’avenir, j’imagine aussi une thématique sur la cuisine racontée par des passionnés, pour qu’ils nous partagent leurs meilleures recettes réalisées lors de leurs voyages.

Quelle est selon vous la recette de votre succès aujourd’hui ?

Notre force principale c’est l’authenticité. Le fait d’être resté nous-même, de respecter nos valeurs et d’avoir tissé des liens forts avec nos participants. Ensuite, je dirais la passion de l’outdoor qui nous rassemble.


Dans le cas contraire, avez-vous des enseignements à en retirer ?

Avec le recul, j’estime avoir beaucoup appris sur moi et sur ce qu’engendre l’organisation d’un tel événement. Par mon ancien métier de pompier professionnel, j’avais connaissance des notions de sécurité à respecter, ce qui m’a beaucoup aidé. En revanche, côté évènementiel, j’ai dû improviser, tester et apprendre de mes erreurs. Le « Camper Van Week-End » est pour moi une belle référence et une grande source d’inspiration. J’ai également dû faire face à une forte concurrence et notamment déloyale, ce qui a été un gros défi pour moi et mon équipe. Des dispositions ont été prises : une avocate fait désormais partie du staff du festival pour cadrer l’aspect juridique.

Je peux vous dire qu’il est plus facile de passer un mois en Norvège en tente de toit à - 25 degrés que de préparer une édition du festival ! (Rires)


Pourquoi avez-vous choisi de vous ouvrir à l’ensemble des constructeurs automobile orientés véhicules de loisirs et d’aventures ?

En 2023, nous avions eu Dacia France comme partenaire exclusif et officiel du festival. Pour 2024, je souhaitais étendre la notion de « collectif » à l’ensemble des participants, puisque la tente de toit s’adapte sur n’importe quelle voiture, peu importe sa marque. C’est une bonne opportunité pour eux de présenter leurs véhicules hors des concessions et sous d’autres thématiques (bivouac, vacances & camping). Leurs retours d’expérience nous sont aussi très précieux.


Comment imaginez-vous le Festival de la RTT dans 3 ans à 5 ans ?

Dans 3 ans, nous serons en plein tour de France. Tant que l’authenticité du festival perdure et que les retours des festivaliers sont pris en compte, j’ai foi en notre projet. Au fil des années, l’organisation gagnera aussi en productivité. L’esthétisme sera plus harmonisé dans notre communication et au sein du village des exposants. On souhaite un village beau et attractif aux yeux des exposants et des constructeurs automobiles.

Dans les années à venir, je mets un point d’honneur à ne pas refuser de festivaliers, en fixant un objectif d’accueil de 600 passionnés.

Nous n’avons pas l’ambition d’exporter notre festival à l’étranger, à part peut-être, un rapprochement vers les frontières suisse et belge car les festivaliers venant de ces 2 pays sont nombreux.

À RETENIR POUR L’ÉDITION 2024

  • Env. 500 festivaliers (150 véhicules équipés de tente de toit)
  • 60 exposants
  • 5000 visiteurs attendus au minimum
  • 1 site exceptionnel situé à 20 minutes de Vannes en Bretagne

Retour au sommaire

Obtenir mon Tarif d'assurance Camping-Car

Visuels : © Jeff Bloyet, HBT Photographie (Marc Herbert), Morbihan Tourisme, Bérangère Oppendinger