Posséder un bateau en copropriété, est-ce une bonne idée ?

01/11/2021

Vous souhaitez acheter un bateau de plaisance, mais de nombreux arguments vous en dissuadent ? Pourquoi ne pas vous lancer dans l’achat d’un bateau en copropriété, situation propice à de nombreux avantages et qui diminue par deux les tracas liés à la propriété de bateaux.

Voilà maintenant un long moment que vous en rêviez : acheter un bateau de plaisance pour naviguer librement sur les mers comme bon vous semble… Oui mais voilà, vous n’osez pas vous lancer car vous habitez trop loin de la mer, vous avez peur de manquer de temps pour en profiter pleinement, et vous vous demandez donc s’il est vraiment raisonnable d’investir une telle somme d’argent dans un bateau de plaisance… En bref, de nombreux éléments qui vous empêchent de vous lancer dans ce beau projet.   

Une solution qui pourrait régler votre problème serait alors d’acheter votre bateau en copropriété, avec de la famille ou des amis par exemple. Cela permettrait ainsi de rentabiliser les coûts liés à l’achat du bateau comme la place au port, l’entretien régulier du bateau, le carburant, ou encore l’assurance, et également de mutualiser l’utilisation et les soins de votre bateau.   

Vous vous en doutez, la copropriété de bateau nécessite en premier lieu d’avoir une bonne entente entre l’ensemble des copropriétaires. A partir du moment où il y a deux acquéreurs ou plus, les malentendus ou les imprévus liés au bateau comme par exemple l’accumulation de coûts non prévus liés à l’achat de l’embarcation, peuvent être source de tension entre les acquéreurs. Aussi, il est important de favoriser l’échange et le dialogue entre l’ensemble des parties-prenantes pour une copropriété sereine et apaisée.   

Une autre clé du succès de la copropriété est également de se mettre d’accord au préalable sur certaines règles de vie liées à l’activité de la plaisance. Par exemple, chaque réservation du bateau de la part de l’un d’entre vous devra se faire en concertation avec les autres. Pensez aussi vous accorder sur le fait que dès que l’un d’entre vous dégrade ou casse un élément sur le bateau, il devra automatiquement payer les dédommagements de sa poche.   

Pour cela, pourquoi ne pas ouvrir un compte en banque commun afin que chacun d’entre vous y dépose régulièrement un certain montant prenant en charge l’ensemble des dépenses liées à l’achat du bateau. Il est aussi important que les copropriétaires aient des revenus et un mode de vie assez proches afin que le budget lié aux équipements ou au confort de l’activité de plaisance convienne à l’ensemble des parties-prenantes.   

En parallèle, nous vous conseillons également d’adresser un contrat de copropriété auprès des Affaires Maritimes afin d’établir un nouveau titre de propriété dès l’achat de votre bateau et ainsi de déclarer légalement votre acquisition commune qui pourra vous protéger en cas de non-entente.   

En complément de cette démarche administrative, n’hésitez pas à prévenir votre assureur que le bateau, afin que les deux ou plusieurs propriétaires figurent au contrat, et également d’avertir le service règlement en cas de sinistre.

Si vous prenez en compte l’ensemble des conseils évoqués ci-dessous, alors vous avez tous les éléments pour assurer le bon fonctionnement de la copropriété de votre bateau de plaisance. Et bien sûr, c’est aussi l’occasion de passer de bons moments ensemble sur votre bateau, pour profiter de la mer et de son univers en famille ou entre amis !   

Le saviez-vous ?
Le concept du time-sharing rencontre de plus en plus de succès auprès des plaisanciers ! Il s’agit de louer ou d’acheter un bateau en multipropriété, afin de l’occuper durant une période courte en échange d’une participation financière inférieure à l’achat du bateau. L’entreprise Shareboat notamment propose ce concept qui a le vent en poupe.

Lire aussi : Comment naviguer sans acheter de bateau ?Obtenir mon Tarif d'assurance Plaisance