Réarmer son bateau pour la saison estivale

10/07/2020

Pour vivre une saison estivale sereine sur un navire bien préparé, agissez avec méthode.

Ouvrez et aérez votre bateau

Le tour du propriétaire, une ronde intérieure et extérieure de l'avant à l'arrière, sans oublier les fonds, vous permettront de parer à toute urgence après ce long moment passé loin de votre bateau ! Profitez-en pour contrôler l'amarrage, le mouillage, et l'alimentation électrique par le quai.


Un peut d'huile de coude

Nettoyez le bateau de fond en comble vous aidera aussi à détecter toute anomalie et d'y remédier. Vérifiez ou faites vérifier vos gilets gonflables (poids de la bouteille de CO2 - système de percussion - poumons)


Listez les travaux par ordre de priorité

Même si des gros travaux d'entretien ont été réalisés pendant l'hivernage, après une longue période d'inactivité, des mauvaises surprises sont possibles. Un cahier de maintenance permettra de tenir à jour la liste de ces travaux. Conservez soigneusement toutes les facture.


Chaque chose à sa place, une place pour chaque chose !

  • Vérifiez les dates de péremption de visite annuelle
  • Recensez et nettoyez tout le matériel de bord
  • Faites-en connaître l'emplacement à votre équipage
  • Faites-le respecter

L'ordre à bord est la première des mesures de préventions.

En cas d'urgence, le matériel de détresse et de signalisation doit être facilement mis en oeuvre.


Tenez régulièrement le journal de bord

Naviguez avec des documents en cours de validité et votre attestation d'assurance.

Affichez les numéros et les procédures d'urgence près de la VHF.

8 points pour sortir de l’hivernage en toute sécurité...

  1. Équipements généraux
    • Nettoyer
      • le pont puis la coque
      • les toiles : bimini, auvent…
      • les pièces métalliques : les polir
    • Contrôler
      • l’étanchéité des capots et des hublots
      • l’intérieur du bateau, cale comprise
      • la validité du matériel de sécurité
      • les balais d’essuie-glaces
      • la date de la dernière visite de la survie les documents administratifs
      • les dalots et les anguillets
      • les amarres et les changer si nécessaire
    • Recenser
      • le matériel de sécurité qui doit être en conformité avec les règles d’emport de la division 240
      • la pharmacie
      • les pièces de rechange et outils
  2. Coque
    • Réparer
      • les traces d’abrasion, rainures, boursoufures et cloques
    • Inspecter
      • les anodes de zinc
      • les passe-coques
      • la plateforme et l’échelle de bain
      • l’hélice (arbre, bague et support)
      • le safran
      • les volets de réglage de l’assiette
  3. Pont et accastillage
    • Examiner
      • le balcon avant, les chandeliers et les filières
      • la ligne de mouillage, les défenses, les cadènes et les taquets
      • les fermetures des capots et des coffres
    • Graisser
      • les apparaux de pont (guindeau, winchs…)
    • Essayer
      • l’appareil à gouverner
  4. Cale
      • Manœuvrer et graisser les vannes
      • Examiner les tuyautages et les brides de serrage
      • Doubler les brides de serrage sous la fottaison
    • Vérifier
      • le fonctionnement des pompes de cale en modes automatique et manuel
      • l’état des filtres

      En cas de présence de corps gras : nettoyer, trouver l’origine et réparer

  5. Circuits électriques
    • Nettoyer
      • les cosses des batteries
    • Contrôler
      • le niveau (si batteries avec entretien)
      • la charge
    • Constater le bon fonctionnement
      • des régulateurs de tension
      • des jauges
      • de la prise d’alimentation à quai et du chargeur
      • de tous les appareils d’éclairage (dont feux de navigation, ampoules et fusibles de rechange)
      • des équipements électroniques
      • des antennes
    • Resserrer
      • les connexions électriques, particulièrement les extrémités des câbles de batterie
  6. Moteurs et auxiliaires
    • Inspecter
      • le circuit d’alimentation en combustible et les raccords
      • les réservoirs, évents et pompes à combustible
      • le circuit de refroidissement, s’assurer que les fexibles soient bien ajustés et serrés avec 2 brides et les changer si défectueux
      • le collecteur d’échappement (après l’avoir retiré) pour s’assurer de l’absence de corrosion, et ce tous les 2-3 ans
      • la manche du ventilateur de cale
    • Changer
      • les filtres à combustible
  7. Vie courante
    • S'assurer
      • du fonctionnement des pompes d’alimentation et du chauffe-eau
      • de l’évacuation des eaux usées dans les sanitaires
      • du fonctionnement du circuit gaz et de la date de péremption du fexible
      • de l’état et du niveau de la bouteille de gaz
    • Vidanger
      • le réservoir d’eau
  8. Voîles, mâts et gréements
    • Vérifier
      • les voiles en contrôlant les lattes, leurs goussets, les fixations, la ralingue, les œillets et renforts d’amure, de drisse et d’écoute
      • l’absence de corrosion et de dommages sur le mât, barres de fèche, rivets et ferrures vissées
      • les protecteurs de barres de fèche, haubans et étais
      • les garcettes et bosses de ris
      • les drisses, écoutes, bras de spinnaker, palans de pataras et hale-bas, messagers (en couper si possible une dizaine de centimètre à partir du point fixe pour décaler d’autant la zone de frottement)
      • les fixations des étais, bas-étais, cadènes de haubans, bas-haubans, et du pataras
      • les clavettes et la tension des ridoirs
      • les ferrures de la tête de mât, réas et tourniquet du raban de ferlage
    • Appliquer
      • du ruban adhésif sur les ridoirs, clavettes et barres de fèche
    • Re-calfeutrer
      • les cadènes du pont si nécessaire

Lire aussi : Préparer son bateau pour l’hivernageObtenir mon Tarif d'assurance Plaisance