L’Endurance des Lagunes à Saint-Léger-de-Balson

Publié le 01/12/2022 Par Thierry Traccan

Du 26/11/2022 au 27/11/2022

Vainqueur lors de l’ouverture à Loon (59), Milko Potisek a dû s’avouer vaincu depuis, et par deux fois. Si, à Magescq (40), il a su limiter la casse en terminant juste derrière son coéquipier Todd Kellett, une méchante chute lui coûte bien plus cher au soir de la troisième épreuve disputée à St-Léger-de-Balson (33). Depuis le début de saison, on trouve les motos bleues devant, et puis, derrière, les autres…

Une course dans un cadre unique au coeur de la forêt landaise

Une semaine après la Bud Sand Race de Magescq, du côté de Saint-Léger-de-Balson, Kellett a enfoncé le clou en même temps que sa Yamaha YZF 450 plongeait entre les pins des Landes, surfant avec autorité ces vagues de sable et donnant, au final, un nouveau récital que personne ne fût capable d’accompagner. Quand la moto bleue frappée du numéro 2 chante au milieu des dunes, les autres perdent leur voix. Plus grave pour Potisek cette fois, il n’aura pas réussi à terminer dans l’aspiration de son coéquipier. Victime d’une chute peu après le départ, Milko s’est alors lancé dans une folle remontée. Une remontada aussi brillante qu’efficace mais qui sera stoppée un peu plus tard par une nouvelle chute, très violente cette fois, qui laissera groggy le champion durant quelques instants.

L’Endurance des Lagunes à Saint-Léger-de-Balson

Coup double pour Todd Kellett

Après un passage obligé par les stands pour réparer bonhomme et mécanique, Milko a repris le guidon. Hors de question pour lui d’en rester là, le lion des Flandres n’a pas hérité d’un tel surnom par hasard. Et c’est dans la douleur, et avec beaucoup de courage, qu’il a rallié l’arrivée, en 10e position, laissant filer de précieux points au championnat. Rien de décisif toutefois, puisque dans ces épreuves peut-être plus qu’ailleurs, la glorieuse incertitude résonne encore plus fort... Aussi, reconnaissons qu’à ce jour Todd Kellett est un très beau leader, menant au provisoire devant le Belge Cyril Genot (Honda) toujours très régulier et ancré sur le podium (3e à Loon et Magescq et 2e à St-Léger) mais surtout menant une troupe de 373 pilotes qui ont à ce jour, inscrits des points dans ce championnat 2022-2023. Et au-delà de la réussite sportive d’un seul homme, c’est peut-être ça qui est le plus beau d’ailleurs, l’engouement de ces centaines de pilotes motivés à l’idée d’aller défier d’abord les éléments, ensuite leurs adversaires. Une double quête qui nécessite un maximum d’engagement, même si elle est vouée à l’échec pour l’immense majorité de ces pilotes quand on regarde tout en haut du tableau, puisqu’il en est un en ce moment, et vous l’aurez compris, bien plus difficile à défier que les autres…

« Dans l’ombre de Milko Potisek jusque-là, Todd Kellett fait le forcing pour rentrer à son tour en pleine lumière. »

Classement provisoires du Championnat France des Sables :

  1. Kellett (GB-Yamaha), 1 750 pts
  2. Genot (B-Honda), 1 570 pts
  3. Potisek (F-Yamaha), 1 520 pts
  4. Van Berkel (B-Honda), 1 470 pts
  5. Miot (F-Gas Gas), 1 255 pts
  6. Hauquier (F-Gas Gas), 1 195 pts
  7. Knuiman (NL-KTM), 1 059 pts
  8. Madoulaud (F-Yamaha), 975 pts
  9. Meplon (F-Yamaha), 930 pts
  10. Morel (F-Yamaha), 923 pts
  11. (…) 373 classés.

Résumé de l'épreuve numéro 3Toutes les dates du championnatRésumé de l'épreuve numéro 5

Visuels : © Courses sur Sable – Xavier Leporcher