Tour de Belle-Île : reprise du large de la régate bretonne

01/07/2024

Le Tour de Belle-Île a été créé en 2008 avec un objectif bien précis : rassembler le plus grand nombre de passionnés de plaisance pour leur offrir une journée de régate authentique, dans une ambiance des plus conviviales. Un concept novateur qui a vite trouvé le succès, en devenant dès 2011, la plus grande course à la voile de France en nombre de participants. Du 3 au 5 mai dernier, pour son grand retour après 4 ans d’absence, un nouveau partenaire de taille mettait les voiles aux côtés du Tour de Belle-Île : AXA Passion. Focus sur cette course 100 % bretonne qui a le vent en poupe.

La réédition d’un événement historique

L’événement est une réédition de l’historique Tour de Belle-Île, créé dans les années 1950. Il s’agissait à l’époque d’une régate qui a vu passer des grands noms de la navigation, comme Guy et Éric Tabarly, membres de l’équipage du Danycan sur l’édition de 1954.

Après un arrêt de l’événement, la société EOL organise en 2008 la réédition de cette course, sous un format qui diffère un peu : il s’agit désormais d’une course-croisière, qui s’ouvre aux voiliers de plus de 6 mètres.

Si le terrain de jeu reste le même que lors des toutes premières courses (La Trinité-sur-Mer, la baie de Quiberon et Belle-Île-en-Mer), cette réédition propose un concept un peu différent de la régate initiale en offrant la possibilité à des équipages purement amateurs de venir se confronter aux meilleurs marins du moment, présents dans la plupart des grandes courses sur des bateaux comme les ULTIMS, les IMOCA, les CLASS40… ceux qu'on retrouve sur les grandes traversées transatlantiques et les tours du monde. Tous les types de bateaux sont invités à participer, qu’ils aient une, deux ou trois coques.

voiliers First 31.7La grâce des voiliers First 31.7 sous l'objectif.

En seulement quatre ans, l’événement était devenu la première course de voile de France en nombre de voiliers participants, devant deux mastodontes : le Spi Ouest-France et les Voiles de Saint-Tropez.

Et pour cause, le Tour de Belle-Île a su réunir chaque année plus de participants : 5 bateaux en 1953, 15 en 1954, 124 en 2008, 280 en 2009, 330 en 2010, 486 en 2011 et 502 en 2012. L'année 2014 a battu tous les records avec 517 bateaux inscrits.

Le record du Tour de Belle-Île est détenu depuis 2011 par Sébastien Josse sur Gitana 11 en 2 heures et 24 minutes, et a été égalé par le MOD70 Edmond de Rotschild, faisant partie de la même écurie.

Initialement programmées annuellement, des aléas extérieurs ont entraîné l’annulation de certaines éditions de la course. En 2016 par exemple, l’événement se voit repoussé au profit de l’Armen Race1, puis déprogrammé pour manque de participants. Quatre ans plus tard, c’est la crise sanitaire qui empêche la tenue de l’événement, qui ne fera son grand retour que pour cette édition 2024, très attendue par les passionnés.

L'Orma 60
L'Orma 60

Une course conviviale et festive pour tous les passionnés de voile

Tous ces passionnés, professionnels comme amateurs, courent sur un format certes sportif et compétitif mais qui reste accessible à tous, grâce à ses règles simples. Au programme de cette année, une seule et même ligne de départ de 3 km pour tous, près de 350 bateaux et 1 500 membres d'équipage (un vrai spectacle pour les yeux !) et deux parcours au choix : un P’tit Tour et un Grand Tour. Le P’tit Tour propose un parcours d’environ 37 milles nautiques en Baie de Quiberon : passage par le chenal de la Teignouze, traversée de la bouée du Tour de Belle-Île devant Sauzon, avant de revenir en longeant Belle-Île. Le Grand Tour est, quant à lui, réservé aux bateaux armés en semi-hauturier. Au départ de La Trinité-sur-Mer, ce parcours d’environ 42 milles nautiques fait un tour complet de Belle-Île.

L’ambiance conviviale reste au cœur de cet événement qui se veut familial et festif. Pour cela, tous les éléments sont réunis pour profiter pleinement de la passion de la plaisance autour de la magnifique baie de Quiberon. Sur terre, on retrouve notamment un village de course installé sur les quais du port de La Trinité-sur-Mer où skippers impatients, visiteurs curieux et passionnés de voile se retrouvent pour partager cette expérience unique, entre discussions animées et derniers préparatifs. Au sein du village, 1 000 mètres carrés regroupent pour le temps d’un week-end, stands, bars chaleureux, scène musicale et food-trucks alléchants. Fidèle au concept de départ qui a fait le succès de l’événement, le Tour de Belle-Île a clôturé en mai dernier son édition 2024 dans une ambiance des plus festives. Et pour le grand retour de l’événement, la météo très pluvieuse et venteuse a contraint la société organisatrice à annuler le Grand Tour en dernière minute. Seuls les bateaux de plus de 8,5 mètres ont eu le droit de s'élancer tous, sur le P’tit Tour, plus facile et plus accessible.

Un aléa climatique qui n’a rien enlevé au charme et au succès de l’événement, comme le précise son organisateur dans cette interview.

Yellow Impact SailingYellow Impact Sailing, gardant le sourire malgré les conditions météorologiques.

Une équipe mobilisée pour contribuer à sa réussite

Autre nouveauté de cette édition 2024, l’événement est désormais organisé par OC Sport Pen Duick*, une filiale du groupe Télégramme employant une vingtaine de personnes, chargée des événements voile.

Pour ce faire, OC Sport Pen Duick peut compter sur une équipe projet dédiée à cette course, travaillant en collaboration avec une équipe de communication et de partenariats dédiée. Le Tour de Belle-Île s’appuie aussi sur l’aide d’une cinquantaine de bénévoles sur terre et en mer, d’une vingtaine de prestataires et d’un corps arbitral de la Fédération Française de Voile, qui veille au bon déroulement de la course. Environ 70 personnes travaillent pendant 3 jours pour faire de cet événement un véritable succès.

Le Tour de Belle-Île, c’est…

  • Un rassemblement d’amateurs, de passionnés et de professionnels de la voile en quête de nouvelles sensations.
  • Une fête conviviale pendant 3 jours à la Trinité-sur-Mer avec des célébrations et des exposants.
  • Une destination touristique incontournable pour ceux qui recherchent une expérience unique en France.

vainqueur du Tour de Belle-ÎleTeam Actual, l’heureux équipage gagnant de cette édition 2024.

Une course 100% bretonne, solidaire et engagée

Soucieux des questions environnementales qui touchent notamment l’univers de la plaisance, le Tour de Belle-Île a à cœur de valoriser les acteurs locaux de la région en travaillant main dans la main avec eux et en soutenant des causes caritatives. Certains équipages sont effectivement profondément engagés et courent pour une cause lors de cet événement. Cette année, l’association et l'équipage Neptune - Gagner avec Parkinson, revenue de l’Ocean Globe Race (Tour du monde en équipage), a soutenu la maladie de Parkinson afin de sensibiliser le plus grand nombre et de faire changer de regard sur ce trouble neurologique.

L’écoresponsabilité raisonne également comme une priorité essentielle de l'évènement. Le Tour de Belle-Île a instauré des actions concrètes pour minimiser son impact carbone. L’organisateur, OC Sport Pen Duick, a notamment souhaité réduire les émissions liées aux déplacements, en favorisant les modes de transport durables, et a mis en place des initiatives au sein du village, notamment dans le secteur de la restauration alimentaire. Ce dernier a aussi voulu se concentrer sur la réduction des déchets via un système de tri plus efficace et travaille en étroite collaboration avec ses partenaires pour garantir un événement durable.

Et pour le grand retour du Tour de Belle-Île, AXA Passion a mis les voiles à ses côtés en devenant partenaire officiel de l’événement. Un partenariat qui devrait continuer dans les années à suivre…

* L’organisateur derrière le Tour de Belle-Île : un acteur incontournable de la voile professionnelle

OC Sport Pen Duick est une filiale du groupe Télégramme, l’un des plus grands groupes de presse régionale en France. Il y a 20 ans, Télégramme a décidé de diversifier ses activités en rachetant la société d’organisation d’événements de voile Pen Duick, dirigée à ce moment-là par le navigateur français Éric Tabarly depuis sa création en 1973.

Ces deux entités ont fusionné pour devenir un grand groupe d'événements sportifs : OC Sport. Le groupe a une filiale spécialisée dans la voile : OC Sport Pen Duick, désormais leader dans l'organisation de grands événements de voile en France et à l'international. Il organise 6 des grandes courses qui jalonnent le calendrier de la voile sportive : la Route du Rhum, la Transat CIC, la transat Paprec, la Solitaire Du Figaro Paprec, l’Arkéa Ultime Challenge Brest et depuis l'année dernière, le Tour de Belle-Île.

1 L'Armen Race est une course à la voile côtière, organisée à chaque printemps par la Société Nautique de La Trinité-sur-Mer.

Obtenir mon Tarif d'assurance Plaisance

Visuels : © Arnaud Pilpré - Studiomarlea / Gauthier Lebec