Christophe Pinon présente le nouvel espace moto de Rétromobile

25/01/2024

Rétromobile accueille cette année un nouvel espace dédié à la moto, de 2 000 m2. Nous avons rencontré son concepteur, Christophe Pinon. Personnalité du monde du 2-roues, l’ex-directeur pub et marketing de Moto Journal nous en dit plus sur ce « Village Moto » : présence de grands constructeurs, espace réservé aux revendeurs et aux particuliers…


Christophe Pinon

Une zone moto très attendue

Pourquoi avoir créé un nouvel espace dédié à la moto à Rétromobile ?

C’est une évolution logique du salon, de mon point de vue, car les passionnés d’anciennes sont avant tout des passionnés de vieilles mécaniques et s’intéressent aussi, bien souvent aux 2-roues. J’ai beaucoup de points communs avec Romain Grabowski (le directeur de Rétromobile). Comme le sien, mon père a fait le Dakar et était passionné d’automobiles de collection. Lorsque nous avons fait connaissance, par l’intermédiaire d’un ami commun, le projet a vite germé de créer ensemble ce nouvel espace 2-roues.

La moto a toute sa place à Rétromobile. Les visiteurs veulent avant tout voir de belles machines, qu’elles soient à deux ou quatre roues. Il ne faut pas oublier que les premiers pneumatiques modernes mis au point par Dunlop ont d’abord été destinés à des vélos puis à des motos, avant d’être déclinés pour les automobiles…


Les grandes marques ont-elles répondu présentes ?

Oui, plusieurs des marques les plus prestigieuses seront au rendez-vous sur le salon, comme BMW Motorrad, Ducati, Harley-Davidson, Indian Motorcycle, Yamaha, Triumph et Brough Superior. Au total, une centaine de motos seront présentées dans ce nouvel espace. Nous sommes très attentifs à ce que présenteront les fabricants : nous ne voulons pas faire un salon de la moto où ils présenteraient uniquement leurs nouveautés. Nous préférons que le visiteur soit plongé dans l’histoire de chaque marque. Ce nouvel espace 2-roues doit rester fidèle à l’ADN de Rétromobile : exposer des véhicules d’hier pour éclairer ceux d’aujourd’hui et de demain.


Que pourra découvrir le visiteur sur ce nouvel espace ?

Une exposition de 200 m2 sera consacrée à la famille Monneret qui s’est illustrée à partir des années 1930 avec le père Georges. Philippe Monneret sera présent sur le salon pour présenter une vingtaine de 2-roues emblématiques ayant accompagnés les trois générations de la saga Monneret. Une fois encore, les mots d’ordre seront exclusivité et diversité avec au programme des motos de records, des monstres de vitesse engagés aux 24 Heures du Mans et… des mobylettes ! Du côté des exposants, les visiteurs pourront également rencontrer des équipementiers, des accessoiristes ou encore le spécialiste des road trips organisés à moto : Vintage Rides. Enfin, une trentaine de motos de collection seront aussi proposées à la vente.


ACE Café s’installe dans la capitale

Croquis de la zone réservée au Ace CaféCroquis de la zone réservée au Ace Café

Le légendaire Ace Café londonien devrait assurer l’ambiance ?

C’est la première fois que l’Ace Café débarque à Paris ! Il s’agit d’un lieu mythique qui a été le pôle d’attraction de tous les motards anglais, qui roulaient en BSA, Triumph, Norton… Situé au cœur de la zone moto, ce café sera à la fois un lieu de détente, d’échange et aussi un voyage dans le Londres des années 1950 pour le visiteur, avec les Mods, les Rockers… Sans oublier le patron, Mark Wilsmore, qui sera présent pour raconter l’histoire de ce lieu iconique de la moto anglaise.(1)

(1) En 1994, Mark Wilsmore, membre du Triumph Owner’s Motor Cycle Club et passionné de motos et de rock’n’roll, organise la première réunion de l’Ace Café pour marquer sa fermeture vingt-cinq ans plus tôt. L’événement attire 12 000 personnes, dont de nombreux anciens habitués. Forte de son succès, la réunion a été répétée chaque année depuis cette date.

Obtenir mon Tarif d'assurance Collection

Visuels : © Christophe Pinon / Alain Bouldouyre / Vintage Revival Montlhéry